• Icône social Instagram

©2018 par Jonathan Dagenais.

Mouvement Frénétique

Orchestre à vents (harmonie)

2018

ANNÉE DE COMPOSITION : 

FORMATION MUSICALE :  

MAISON D'ÉDITION :

Alfred Publishing

DURÉE :

GRADE : 

5:20

4

Comme son titre l’indique, “Mouvement Frénétique” se veut une courte envolée rythmique, dynamique, rapide et frénétique. Composée tout spécialement pour les célébrations du 30e anniversaire de l’Harmonie Frenette (d’où le jeu de mot!) de l’École secondaire Émilien-Frenette de Saint-Jérôme, l’oeuvre est basée sur un motif simple de quatre notes qui seront répétées, variées et développées tout au long du mouvement. Ayant débuté la musique moi-même au sein de l’Harmonie Frenette en 1991 sous l’enseignement de M. Michel Saint-Amant, cette pièce porte un vibrant hommage à un programme de musique et un enseignant qui me sont chers et qui ont été les éléments déclencheurs non seulement de ma vie professionnelle actuelle en tant que chef d’orchestre/compositeur/pédagogue, mais également de valeurs artistiques et humaines qui me sont chères. Composée dans une esthétique musicale « minimaliste », j’ai tenté d’y intégrer plusieurs éléments musicaux qui ont été présents tout au long de mon parcours musical. Puisque la majorité de ma formation musicale instrumentale fut en percussions classiques, la pièce est fondamentalement basée sur les contrastes rythmiques et le « groove » ! On peut également y entendre clairement un grand mélange de couleurs provenant de plusieurs de mes influences de composition : Igor Stravinsky, Leonard Bernstein, Dmitri Chostakovitch, John Adams, Johan de Meij, Nobuo Uematsu, Genesis, Pink Floyd et Radiohead. Au niveau plus théorique, la pièce se déroule presque totalement dans la gamme lydienne, un mode musical qui m’a toujours grandement fasciné étant plus jeune (il s’agit d’une gamme majeure à laquelle on hausse d’un demi-ton le quatrième degré). Suite à une brève introduction exposant le motif de quatre note, la pièce fait un petit clin d’oeil au style musical pour harmonie plus « américain » des années 90 (style qui était très présent au sein du répertoire que l’on jouait à l’époque). Un peu pour imager mon propre parcours et le début d’études sérieuses en musique après le secondaire, la pièce bifurque ensuite vers une section centrale comportant des harmonies plus chargées avec plusieurs extensions dissonantes et une plus grande complexité d’enchaînements. La pièce se conclut par une section finale mettant de nouveau à l’avant-plan le motif musical principal de façon grandiose en tentant de communiquer toute la beauté et la passion que constitue le fait de découvrir, d’apprendre et d’interpréter la musique au sein d’un grand ensemble musical. En espérant que vous aurez autant de plaisir à interpréter et/ou écouter Mouvement Frénétique que j’en ai eu à la composer !